Qui la fait ?

 Plus de 10 millions de personnes

dans des lieux situés dans 108 pays sur 5 continents

y ont déjà pris part

  •  La Grande Lessive® existe là où une personne ou un collectif décident de la faire exister en respectant les dates, les dispositifs et l’invitation communs à tous.
  • Elle se développe ainsi dans les établissements dédiés à l’éducation, à l’enseignement et à la formation professionnelle de la petite enfance à l’âge adulte.
  • Elle investit les bibliothèques, les médiathèques, les centres d’art, les musées et autres lieux acteurs des arts et de la culture.
  • Elle existe dans les établissements de soins apportés à la personne quels que soient l’âge et les pathologies.
  • Elle a sa place en milieu carcéral.
  • Les liens durables que cet événement et cette action instaurent en font un outil fédérateur de populations et de territoires, urbains ou non. Les collectivités locales et les associations, de même que les centres sociaux, les maisons des jeunes, les foyers ruraux, etc. en sont des relais fréquents et précieux.
  • La mise en réseau que sa coordination et ses objectifs appellent, facilitent également des échanges dépassant les frontières. Ainsi les établissements enseignant le français hors de France, les Alliances françaises, et autres.
  • Souvent initiée par des collectifs déjà organisés, La Grande Lessive® est quelques fois organisée par une ou deux personnes qui constituent un collectif afin de la mettre en œuvre.

À notre connaissance, La Grande Lessive® a existé à ce jour dans plusieurs milliers de lieux situés 107 pays sur cinq continents et rassemblé plusieurs millions de personnes. Cette installation artistique éphémère est passée par : la France métropolitaine, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, la Guyane française, la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion, Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon, la Principauté d’Andorre, la Principauté de Monaco… et par bien d’autres lieux en Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Autriche, Bangladesh, Belgique, Bénin, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Bulgarie, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine, Chypre, Colombie, Corée du Sud, Côte-d’Ivoire, Djibouti, Dubaï, Égypte, Émirats Arabes Unis, Équateur, Espagne et Canaries, États-Unis d’Amérique, Éthiopie, Finlande, Gabon, Gambie, Géorgie, Grande-Bretagne, Grèce et Crète, Guatemala, Guinée équatoriale, Guyana, Haïti, Honduras, Hongrie, Inde, Indonésie (Bornéo), Irak, Iran, Irlande, Israël, Italie, Japon, Jordanie, Kenya, Koweït, Laos, Liban, Libye, Luxembourg, Madagascar, Malaisie, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Myanmar, Népal, Niger, Nigeria, Nouvelle-Zélande, Oman, Panama, Pays-Bas, Paraguay, Pologne, Portugal, Qatar, Ouzbékistan, Portugal, République Démocratique du Congo, République dominicaine, Roumanie, Russie, Rwanda, Salvador, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Soudan, Sri Lanka, Suède, Suisse, Sultanat d’Oman, Swaziland, Taïwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turkménistan, Turquie, Ukraine, Uruguay, Vietnam, Zambie… Pour voir la carte en cours de mise à jour (attention de ce fait tous les lieux n’y figurent pas encore !).

 

La Grande Lessive dans l'Ile de la Réunion

Des lieux dédiés à l’art et à la culture

La Bibliothèque nationale de France en 2010, le Musée de l’Or de Bogota (en photo), Le Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis depuis plusieurs éditions, La Maison des arts et des sciences d’Yzeure, La Maison des arts de Saint-Herblain, le Centre d’arts plastiques de Port-de-Bouc, le Centre d’art Marcel Duchamp d’Yvetot, le Musée Poussin des Andelys, le Musée de l’horlogerie de Cluses, la Fondation Clément en Martinique et de nombreux autres établissements à vocation artistique et culturelle (centres culturels français implantés hors de France -Japon, Colombie, Mexique, Madagascar, Guinée équatoriale-, les bibliothèques de la Ville de Genève, la Bibliothèque Princesse Caroline de Monaco, les bibliothèques de nombreuses localités françaises, des théâtres et centres culturels..) ont relayé cette action.

     (au Musée de l’Or de Bogota en Colombie)

Des lieux dédiés à l’éducation, à l’enseignement et à la formation

La Grande Lessive® est devenue un rendez-vous attendu dans plusieurs milliers d’établissements scolaires situés en France ou hors de France afin d’y enseigner le français. L’installation artistique éphémère qui tend des fils à travers places et rues, compose un projet commun à mettre au point en collaborations avec d’autres établissements d’enseignement et institutions ou associations animant la vie des quartiers : médiathèques, hôtel de ville, maison de quartier, etc.

La Grande Lessive® investit la cité

La Grande Lessive® contribue à la création de liens inédits entre les générations afin de promouvoir la pratique artistique et de développer le lien social.

De très nombreuses municipalités l’ont compris et se sont inscrites en tant que telles dans l’action, ou bien y ont engagé des structures : Adge, Airaines, Ambès,  Annecy, Amiens, Aramon, Aucamville, Aulhat-Saint-Privat, Bagnols-sur-Cèze, Beauvais, Bétheny, Bourgueil, Broût-Vernet, Cohars- Camoët, Carcassonne, Carcès, Castelnau d’Entrefonds, Caylus, Château-Chinon, Châtellerault, Châtenoy-le-Royal, Chaumont, Chaville, Chinon, Clichy, Colmar, Corcelles-en-Beaujolais, , Deuil-la-Barre, Dijon, Dompierre-sur-Besbre, Dompierre-sur-Mer, Ducos, Dunkerque, Espagnac, Étretat, Fleury d’Aude, Fontainebleau, Fontaine-sur-Saône, Feyzin, Gap, Générac, Gigny, Gouaix, Grans, Issy-les-Moulineaux, Istres, Jacou, Joigny, La Bastide Saint-Pierre, La Bâthie, La Monnerie-Lemontel, La Morte, Langon, Le Barp, Le Boulay, Le Chambon Feugreolles, Le Creusot, Le Versoud,  Les Mureaux, Limonest, Liverdun, , Lucy-Lévy, Lyon(8e), Lyon (9e), Lyon métropole, Mantes-la-Jolie, Mardié, Marinade, Martigues, Mauguio, Mirebeau, Monestier-de-Clermont, Montauban, Montbazin, Montchanin, Montluçon, Montouraux, Montpellier, Moûtiers, Nogent-sur-Oise, Olivet, Pau, Pierrevert, Pleguien, Plouray, Poissy, Pommerit-le-Vicomte, Poussan, Proville, Rieumes, Rillieux-la-Pape, Rives, Rostrenen, Rochechouart, Saint Andéol-le-Château, Saint-Chamas,  Saint-Étienne de Tulmont, Saint-Germain-les-Arlay, Saint-Germain Lespinasse, Saint-Denis, Saint-Jean Bonnefond, Saint-Jean de Losne-Seure, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Saint-Laurent d’Agny, Saint-Martin en Haut, Sarrians, Saubens, Séchilienne, Sète, Signy-le-Petit, Souzy, Tain, Tassin-la-demi-lune, Torcy, Toulouse, Troyes, Upie, Valergues, Vert-Saint-Denis, Veynes, Vichy, Villemur-sur-Tarn, Villeneuve-Tolosane, Villeurbanne, Vizille, Voreppe, Wittenheim, Yzeure ; la communauté de communes de Bressuire, la communauté de communes du Sud-Ouest amiénois, la communauté de communes de Rives-sur-Saône, la communauté de communes du pays viennois, la communauté de communes de la Morinie…

 

Tisser des liens « avec » et « dans » des lieux de vie

L’une des singularités de La Grande Lessive® tient au fait de réunir des personnes issues d’univers différents qui vivent en ville ou en zone périurbaine, en milieu rural, en haute ou moyenne montagne ou encore en milieu insulaire.

  • Des centaines de lieux dédiés à la petite enfance (crèches, relais d’assistantes maternelles, ludothèques…) engagent, dès le plus jeune âge et avec la complicité de leurs équipes et des familles, des relations à la pratique artistique grâce à cette action qui permet aux tout-petits de réaliser une première exposition.
  • De nombreux centres sociaux, maisons de quartier  et autres structures dédiées à la cohésion sociale initient cette action ( Abbeville, Ajaccio, Bagnolet, Bonson, Bourg-en-Bresse, Cambrai, Carpentras, Castelsarrasin, Cergy, Chemillé-en-Anjou, Créteil, Le Mayet de Montagne, Lyon, Montpellier, Orléans, Saint-Martin de Queyrières…). La Maison des Savoirs de Bruxelles, Le FIL (fabrique d’initiatives citoyennes) de Villelaure, des centres de réinsertion sociale et centres d’accueil pour demandeurs d’asile y trouvent ainsi un intérêt.
  • Agir en même temps que d’autres personnes prend également une forte signification en centre hospitalier (Ariège-Couserans, Caussade, Draguignan, Montpellier, Lorient, Lyon, Limoges, Vandoeuvre-les-Nancy…), en I.M.E. (Montaudran…), en foyer pour personnes adultes déficientes (Lyon, Montpellier…), à l’I.N.S.H.E.A. de Surenes (établissement universitaire pour la scolarisation, l’éducation et la formation des publics à besoins éducatifs particuliers handicap, difficultés scolaires..), en résidence pour personnes âgées (Corbeil-Essonnes, Étaules, Bourmont, Poussan, Quiberon…) ou bien en maison d’arrêt (Angoulême, Saint-Étienne, Grenoble, Montluçon...).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

Enregistrer

Enregistrer