Témoignages

En partage

 

Nous vous proposons de découvrir des témoignages parvenus avant l’édition du 27 mars 2013 « J’ai rêvé de… »  et, après l’édition de La Grande Lessive© du mois d’octobre 2013, ayant pour thème  » Que les couleurs du monde ! ». Les titres ont été ajoutés, toutefois les textes ont été laissés en l’état à quelques détails près de mise en page. L’équipe remercie tous ceux qui prennent le temps de recueillir, de rédiger et d’adresser ces textes qui prolongent l’installation éphémère et en renforcent la portée. En effet, sans les échanges et les réflexions qu’éveille La Grande Lessive©, il n’y aurait que papiers soumis au gré de vent ou guirlandes colorées. Ces témoignages offrent l’opportunité de voir ensemble « ce que cela donne », en somme d’évaluer ce que cette action apporte à chacun.

Préparation de l’édition du 27 mars 2014

 

 » La rentrée scolaire en Nouvelle Calédonie est décalée par rapport à la métropole. Nous avons ainsi commencé ce 17 février, d’où la demande tardive de participation (il fallait que j’obtienne d’abord l’accord de mes chefs d’établissement).

Si vous nous le permettez, nous serions plus qu’enchantés de donner à voir nos collèges autrement et d’impliquer nos élèves dans une production plastique collaborative. Je crois aussi que les petits moyens peuvent déboucher sur de grands effets. Mon souhait est de leur faire appréhender différemment leur espace quotidien et de leur faire sentir la poésie d’un tel dispositif. Nos établissements étant excentrés, sans centre culturel important à proximité, La Grande Lessive représente un superbe outil pour leur faire approcher ce que peut être une partie de l’art contemporain : une installation qui occupe l’espace, le transforme en un temps donné.  »

Participants : Collège de Païta sud Louise Michel (330 élèves) et Collège de Païta nord Ondémia (420 élèves)

Les professeurs d’arts plastiques : Magali COULON et Claire Sarda

 

L’édition d’octobre 2013

Dans un lavoir encore plus vivant à Saint-Pierre à La Réunion

saint pierre  la reunion  97410
 » Le jeudi 3 octobre 2013, côtoyant l’odeur du savon, l’émail des bassines, l’usure des brosses et la mosaïque des vêtements étendus, les couleurs chatoyantes d’une trentaine d’œuvres d’élèves de CAP du lycée professionnel François-de-Mahy, ont reflété dans l’eau claire des bassins du lavoir de Saint-Pierre, un patrimoine vivant situé aux portes de ce lycée.

Ainsi, dans l’esprit de La Grande Lessive, des feuilles de Canson A4, accessoirisées de chutes de tissus et de rubans multicolores se sont glissées sur les cordes à linge des lavandières, comme un clin d’œil aux tapis mendiants et tapis de coins réunionnais – forme de patchworks -, assemblés au hasard des rencontres et du temps. Et les derniers alizés d’octobre ont porté loin l’imaginaire des rubans, métaphores de nos errances et fragilités insoupçonnées.
Fragiles, sans aucun doute, comme ces élèves de CAP, en grande difficulté de lecture ou bien porteurs de handicap, ou simplement en attente d’un regard, d’une écoute, d’une existence vraie. Et si les mots manquent… les tissus et rubans assemblés par des mains souvent impatientes ont dit l’indicible et des maux et des rires.

Nul doute que, ce jour, sous le parrainage attendri et convaincu de l’artiste-peintre Charly Lesquelin, « ancien cancre du lycée » comme il se définit lui-même, « la Grande Lessive » a fait de ces élèves, des « élèves-artistes », valorisés, enfin heureux à l’école…
Le bonheur à l’école, l’art au service des apprentissages, justement les deux piliers de « Lékol Maron », atelier de lecture-écriture illustration, animé par Sophie Hoarau, en collaboration avec des collègues volontaires pour cette édition : Pierre Lepori – Gisèle Dalama – Muriel Poquet. »

Sophie Hoarau, professeur de lettres; Porteur du projet « Grande Lessive au lavoir »
Lycée Professionnel – François-de-Mahy, Saint-Pierre, Ile de La Réunion.

Pince à linge de rigueur ce jour-là au collège

DSCF1693

Au Collège Madame de Staël à Paris dans le 15 ème arrondissement, les productions ont aussi apporté couleurs et regards croisés.

 » Je trouve que ça donne de la vie, de la joie, et ça montre aussi que l’on peut s’exprimer. Que ça reste toute l’année!« .Camille, 4eme. « C’est super que la cour soit décorée avec des dessins, des peintures, etc…On se serait cru dans un musée en plein air« Dory 4eme.« Ça réveille le collège et le rend plus beau« . Mathias 3eme. « Tous ces dessins m’ont fait tourner la tête, trop de dessins à regarder, de toutes les couleurs. Une super idée« . Stella 4eme. « Aujourd’hui j’ai vu deux 5eme rester à peu près dix minutes en train d’admirer une seule réalisation« . Mériam 4eme. « J’ai aimé l’ambiance qu’il y avait. Tout le monde était en train de regarder les œuvres des autres et d’en discuter« . Héloise 4eme. « Quand je suis arrivée au collège, j’ai trouvé que c’était beaucoup plus harmonieux que d’habitude, et que tous les dessins occupaient le vide dans la cour. » Attia 3eme

En me voyant arriver devant le collège  pour faire cours ce 17 Octobre, un élève s’est mis à  crier:« Mince, j’ai oublié ma pince à linge!« . Un matin pas comme les autres, une journée pas comme les autres…

Capucine Bourlet, enseignante en arts plastiques.

Pour en savoir plus, vous vous invitons à lire l’article dans Le café pédagogique et à regarder la vidéo : http://youtu.be/EN0IBVUAJWg

Des parents fans à Champniers en Charente

DSC09211

 » Encore quelques photos qui reflètent le partage et l’enthousiasme général (à voir dans l’album du 17 octobre 2013). Les petites mains patouillent et les pupilles s’illuminent. C’était génial !Un article de presse paraitra dans La Charente Libre la semaine prochaine. Je vous l’enverrai. Notre Grande Lessive restera étendue jusqu’à demain car les parents sont fans ! »

Nadine Viel Fischer

 À l’école maternelle Jean-Jaurès Villenave d’Ornon en Gironde

 » Beaucoup d’émotions et de joie partagées pour notre première participation à La Grande Lessive.
Premiers accrochage dans le brouillard matinal.
Les classes se succèdent, les couleurs se multiplient.
Au fur et à mesure de la journée, le soleil arrive, lui et le vent vont danser toutes nos couleurs du monde .
L’autorisation d’étendage sur un lieu public est donné pour la journée par la municipalité, 18h30 nous ramassons notre lessive au milieu de personnes encore nombreuses qui déambulent parmi les productions.
Une journée ensoleillée et colorée très appréciée des élèves, des familles, des passants et que nous avons hâte de renouveler. »

De l’école élémentaire d’application des Trois Maisons à Nancy

Photo-1D0A2755-2A9E-4E53-B1A7-EDDB60E8A780-20131017-173640-2048

Photo de Stéphane Corbion, parent d’élève.

 La grande lessive des 3 Maisons

 » Voici un témoignage par images sur Icloud, mais elles respirent les échanges autour d’un goûter qui a l’air très convivial. »

 

« Un océan de poèmes » au collège Cabanis de Brive-la-Gaillarde en Corrèze

6

 » Les collégiens de Cabanis ont étendu toute la journée une lessive peu commune. Sur les fils, quelque 800 textes et dessins ont été épinglés. Le rendu est du plus bel effet! Tant dans la cour de l’établissement  que dans l’imaginaire des jeunes.

“Mon cœur est rouge comme la flamme qui brûle pour toi.” C’est le texte d’un dénommé Dorian qui a touché Manon et Victoria, élèves en classe de 3e au collège Cabanis. Autour de ces mots d’amour, flotte un océan d’autres poèmes et dessins suspendus à des fils tirés de part en part dans la cour du collège. L’ambiance est festive, le lieu transfiguré. Quelques 800 feuillets réalisés par les élèves, de la 6e à la 3e, ondulent ainsi au gré du vent.

Les jeunes ont eu carte blanche. En cours d’arts plastiques, de français ou chez eux, ils ont pu laisser libre court à leur imagination. Seule consigne, partir d’une couleur et proposer un dessin qui se rapporte au texte. “On découvre les pensées et les idées des autres. Il y a de la musique aussi, c’est cool !”, poursuivent les deux jeunes filles. “Le but n’était pas de faire le plus beau dessin, mais d’exprimer quelque chose”, ajoutent Marion, Pauline et Aurore, elles aussi séduites . »

Philippe Mathieu

   Le bleu du ciel à l’ Institut Technologique à Athènes en Grèce


TEI-A5 GRECE

 » Toute la matinée du 17 Octobre 2013, plus de 300 étudiantes et les  rares étudiants, des enfants  de la maternelle du Centre  National d’ adoptions «I MITERA» et  leurs maitresses, EJE, ont «décoré» avec leurs productions la couleur principale, le bleu splendide du ciel à l’ouest de la ville d’ Athènes. Les fils à linge et les épingles ont joué un rôle d’un trait d’union entre les bâtiments du service social et de la maternelle du Centre et ceux de l’école  supérieure du TEI ATHЀNES .

Pendant plusieurs heures, des expériences créatives avec du papier A4, des couleurs liquides, des ciseaux et des photos de  ceux qui ont voulu prendre part,  se produisaient et les oeuvres étaient suspendues surtout à l’ orangeraie qui existe entre les bâtiments. Une pluie averse vers  deux heures de l’après midi  a provoqué une clôture précipitée et pourtant  conforme au principe éphémère de la Grande Lessive. Une fois le matériel et les productions ramassées, restent vivants les sentiments positifs et des dizaines des photos comme témoins de notre participation inaugurale à cette pratique d’ouverture au monde. Merci pour l’occasion offerte  et au printemps prochain. »

Les enseignantes engagées : Nantia  Tsaoula, Faini Sidiropoulou, Maria Zerva

« Charmante idée  » au centre social rural de Lurcy-Levis

 » Charmante idée La Grande Lessive. La Grande Lessive n’est pas sectaire, elle n’en pince pas que pour du beau linge. Que ce soient des vieilles chaussettes trouées ou de jolis dessins. À vous de gratter pour que l’on puisse épingler !  Amitié,   C.L, une passante ».

Pierre Giraud, coordinateur d’animation et de développement local

« Je tiens à vous signaler… »

 » Bonjour, Je tiens à vous signaler que le concept La Grande Lessive est absolument magnifique.Et tant donné que c’est un sujet que j’observe depuis son lancement.Cependant,à l’approche de mon anniversaire (50 ans le 19 octobre 2013) j’ai donc étendu une Grande Lessive sur mon lieu de travail afin de devenir moi aussi acteur de cette action. Je suis employé au Conseil général des Hauts-de-Seine,je suis affecté sur le site Parc et Promenade Jacques-Baumel, situé à cheval entre les villes de Nanterre, Suresnes et Rueil)Malmaison. Je mettrai donc la photo de cette réalisation du 17/10/13 sur le site Facebook La Grande Lessive.
Mon père me disait que la contemplation donne l’initiation ! ».

Claude-Aimé Mabondzo, employé au Conseil général des Hauts-de-Seine

 » Les couleurs du monde des élèves  »

au Lycée Français De Castilla y Léon à Laguna de Duero

à Valladolid en Espagne

 » Environ 265 élèves, de la petite section au CM2, ont participé à ce projet.
Dans notre établissement, toute la communauté scolaire a été ravie de participer ou d’admirer La Grande Lessive.

Quelques témoignages de nos élèves :
 » On travaille, on s’amuse et on décore l’école. »
« Pour les personnes qui voit le monde « normal », on leur montre un monde en couleurs. »
« Je vois des couleurs autour de moi et c’est très joli. »
« C’est une bonne idée parce qu’on montre ce qu’on fait à d’autres personnes. »
 » De près on voit les détails mais de loin on voit vraiment les couleurs du monde des élèves.« 
 » J’ai bien aimé que la consigne soit la même pour tout le monde, on voit les différences de style des élèves et des profs. »
« Avec des projets comme ça on apprend à se respecter et à voir nos différences. »
« Si j’avais à choisir… je prendrai un dessin de chaque classe ! »

Rose-Marie Pedrero

Couleur grand-teint à l’école Arlette-Salomon

à Saint-Claude en Guadeloupe

P1110687

 » Une Grande Lessive couleur grand-teint très réussie. Cinq classes de la petite à la grande section ont participé. Des classes de l’école élémentaire sont venues se joindre à l’étendage avec leurs réalisations. Comme à l’accoutumée, outre les réalisations produites en classe sur le thème des couleurs du monde (très riche sujet qui va nous donner matière à exploration toute l’année), nous avions préparé sur le site de l’école, au milieu des fils et des dessins accrochés le matin même, divers ateliers de découvertes, créations, explorations, jeux autour du thème des couleurs du monde … En tout 15 ateliers gérés avec l’aide active de plusieurs mamans venues nous prêter main forte. Deux collègues venues d’une autre école maternelle de Saint-Claude sont venues visiter l’exposition et participer aux ateliers. Une ruche ! Des enfants émerveillés et ravis ! Certaines collègues ont pu constater que des enfants dont elles n’avaient pas entendu la voix depuis la rentrée se sont mis à s’exprimer. Les parents aussi se sont exprimé et ont participé en amenant des réalisations faites à la maison avec leurs enfants. Partage réussi, beaucoup de joies  et une grande envie de recommencer. En mars, rendez-vous pris. »

Colette Spartacus

Et en voix…par la radio du rectorat de Guadeloupe arlette salomon grande lessive,radio interscool18oct(1)

 

Betterave rouge…et quatre mains

à l’école Maternelle Ange-Gardien à Brest

DSCN3661d

 » Les élèves du primaire se sont inspirés d’une artiste (Ani Hoover) en utilisant diverses techniques, tandis que les maternelles ont élaboré la couleur à partir d’éléments végétaux (betterave rouge, feuilles de tomates, café…) et de différents outils (peignes, pinceaux, brosses…). Certains enfants ont réalisé des volumes par collage d’éléments de même couleur que le support…

À noter également que les CM1 ont parrainé les CP /CE1 et que l’œuvre qu’ils ont apporté était une œuvre à 4 mains. Imaginez 60 enfants travaillant par paires dans le couloir près des classes. Et ce sont ces binômes qui ont présenté leurs œuvres aux petits de maternelle. Quelques parents ont joué le jeu en apportant une œuvre réalisée à la maison avec leur enfant. Les enfants ont été fiers de montrer à leurs parents ce qu’ils avaient réalisé.

Un moment fort tant au niveau artistique, pédagogique que social : les enfants du primaire ont travaillé en étroite collaboration et ont partagé avec les plus jeunes une belle émotion artistique. »

Odile Omnes

Tous les âges à l’école de Montferrat en Isère

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Cette année encore, l’école de Montferrat (Isère), a participé à La Grande Lessive automnale. Les élèves de PS au CM2, ainsi que des personnes âgées de la Résidence, ont accroché leurs oeuvres sous un beau soleil. Certaines égayaient la cour, d’autres les grilles du chantier de la nouvelle école , dans la rue ou bien encore entre les arbres sous les fenêtres des papis-mamies de la Résidence Plein Soleil. Ce fut un bel après midi! « .

L Colin

 » Nos différences ensemble  »

à l’atelier d’arts plastiques des Jardins de Meyzieu.

P1040695

 

Annabelle Milési : « Que les couleurs du monde, j’ai trouvé ça super intéressant. Pour moi, c’est à recommencer ! Beaucoup d’attention à la création de tout le monde, ça m’a fait ouvrir, ça nous a fait ouvrir à l’extérieur, et en plus c’est justement le projet des Jardins de Meyzieu ! ».

Adeline Pellet : « C’était joli les enfants et nous, nos différences ensemble. Mais c’est dommage, au moment où je suis passée, les enfants étaient en classe, moi je les ai pas vus. Le projet pour la prochaine fois ce sera de plus se voir ! Tous les dessins, les peintures sur l’étendage, ça met de la couleur, beaucoup de chaleur et de soleil, les couleurs du monde c’est des couleurs vives ! Beaucoup de monde s’est mis au travail pour s’ouvrir aux autres comme çà ! »

Christelle Llopiz : « C’était vraiment bien, une porte bien ouverte, la chance de ne pas avoir de pluie, on a mis en valeur toutes les couleurs. »

Rémi Boudelan : « J’ai trouvé que c’était bien de mélanger les dessins de l’atelier et des enfants comme plein de drapeaux en couleurs… »

Isabelle Masson : « De l’émotion et du partage ! L’émotion de ce que les enfants ont pu dire ou voir nos peintures en fonction de notre handicap. »

Laurence Leblanc : « C’était bien représenté, merci à Christian et Martine, merci à tous ceux qui ont étendu les peintures! Les enfants ont bien disposé chacun leur peinture et c’est émotionnel de voir qu’ils ont admiré tout le travail commun. Notre participation a fait réagir le collège des Servizières, moi j’ai bien aimé ce moment-là. »

Damien Alga : « C’est super ! Je suis content de découvrir le travail de l’atelier avec les autres, les enfants de l’école. »

Hassen Ben Afdhallah : « J’ai l’impression que l’exposition les couleurs du monde c’était une immense boule à facettes et brillante ! »

Suzanne Martinez : « C’est intéressant de nous réunir pour faire des choses qui nous font plaisir, pour voir le monde comme plusieurs paysages… Cela fait plaisir de voir les enfants participer avec des jolies choses aussi. Chacun s’est intéressé aux autres. »

Laurence Trouyez : « C’était quand même trop court parce que moi j’avais trop de rendez-vous et j’y suis pas allée, je le regrette. La prochaine fois, j’espère rencontrer les enfants que j’adore parce qu’ils sont curieux, ils s’amusent, ils ne sont pas dans le jugement. J’aurais aimé voir les enfants, c’est une rencontre à organiser et ne pas manquer la prochaine fois. »

Martine Quinson et Christian Bouchard

« Le bleu bien sûr  »

à l’école Barrière-La Croix à Sainte Anne en Martinique

DSCN0733

 » Nous avons accordé le thème très large de couleurs du monde avec nos projets de classe de travail sur l’environnement, le recyclage et l’eau. C’est ainsi que notre travail à porté sur le thème de l’océan et une couleur associée : le bleu bien sûr avec une première notion le camaïeu.

Dans un premier temps nous avons utilisé l’encre et du gros sel pour créer notre fond aquatique. Oh surprise, maîtresse arrive cette année de métropole et elle n’a pas pensé que le taux hygrométrique empêcherait le séchage de nos encres (sel+humidité=feuille molle et très fragile).
Mais de ce problème technique, nous en avons fait une force plus : « fluidité presque liquidité ».
L’étape suivante devait mettre du mouvement dans nos œuvres : chaque enfant devait choisir un symbole de l’océan et associer un graphisme.
Dernière phase pour donner une profondeur : collage de divers matériaux en respectant l’idée de camaïeu.
et voilà le résultat en photos.

Pour ce qui est de la visite, les parents ont été ravis et certains s’étaient même habillés en harmonie avec « l’étendage »…..nous sommes impatients de participer à la prochaine manifestation et nous vous annonçons qu’ici le phénomène devrait prendre de l’ampleur puisque toutes les classes devraient participer. À bientôt. »

Sandrine Durassier

Rencontre avec les enfants de l’hôpital de jour pour les 500 élèves

du collège André-Malraux à Paris (17ème)

4746

 » Voilà, c’est fait ! Nous avons accroché 500 travaux d’élèves au collège André-Malraux. 90 à l’extérieur du collège, 390 dans la cour. C’était festif et gai. Le vent a tenté de les décrocher, mais les élèves ont organisé la résistance en rependant tout ceux qui tombaient. Les professeurs ont joué le jeu et participé à l’étendage le matin. L’étendage était serré pour économiser quelques pinces à linge, en effet 1000 à acheter !
Je pense faire réaliser une sculpture avec ces pinces à moins que les collègues acceptent de me suivre dans les nouvelles éditions de La Grande Lessive, dans ce cas nous gardons ce stock au chaud pour les occasions. Les retours des passants dans la rue étaient sympas. Ce qui était très émouvant et réussi pour nous, c’était la rencontre avec les élèves de l’hôpital de jour le matin. Nous les avons rejoints sur la place à côté, aidés à accrocher leurs productions. Ils nous ont suivis dans le collège ensuite pour voir les travaux et voir ce lieu qui les effraie encore. Leurs professeurs étaient contents qu’il en soit ainsi, nous aussi. »

Annie Oulad

2500 dessins entre la maison sociale Cyprian-les-Brosses

et l’école Jules-Guesde à Villeurbanne dans le Rhône

villeurbanne asso cyprian les brosses

 » Ce projet a été mis en place par le centre social et nous l’avons travaillé avec l’école Jules-Guesde qui est au bout de la rue. Ainsi nous avons exposé autour de 2500 dessins sur la rue Jules-Guesde qui relie la Maison Sociale Cyprian-les-Brosses (qui est un centre social) à l’école Jules Guesde. »

Aysun Kurnaz

Parrainer et guider un autre élève

au Collège Fernand Donatien à Fort-de-France en Martinique

2013-10-17 07.20.25

 

 » Une cinquantaine d’élèves ont participé à l’événement artistique éphémère La Grande Lessive.  Les élèves de la 3ème B2 participants à l’Atelier Artistique étaient les élèves référents pour cet événement et ont pris en charge une partie de son organisation. Ils devaient choisir un autre élève du collège, appartenant à n’importe quelle classe, pour le parrainer et le guider dans la création d’une production répondant au thème de cette Grande Lessive du mois d’octobre. Plusieurs thématiques avaient été retenues face à la difficulté que pouvaient ressentir certains élèves à créer une œuvre abstraite : Compositions en verts qui consistait à proposer un travail comportant  plusieurs nuances de vert, en relation à la végétation luxuriante martiniquaise ;  Couleurs madras où les élèves ont cherché à imiter le quadrillage des tissus tout en explorant le principe de la synthèse soustractive des couleurs ; et enfin, Couleurs délavées qui consistait à dégrader une couleur jusqu’au blanc.
M. Moutama, enseignant à la Segpa, a également fait participer une classe de cinquième sur le thème de la ligne courbe.
La météo n’a pas été de la partie et notre Grande Lessive a dû essuyer quelques averses… mais le résultat a convaincu d’autres élèves qui souhaitent déjà participer à la prochaine du mois de mars. »

Géraldine Bonello, Professeur d’Arts Plastiques

 À Christchurch en Nouvelle Zélande,

une Grande Lessive aux couleurs de la ville !

 » Nous avons choisi de réaliser ce projet, car il s’adaptait bien à la ville de Christchurch. En effet, depuis les tremblements de terre de 2011, la ville est en déconstruction/construction permanente. Beaucoup de projets culturels et artistiques extérieurs voient le jour, dans le but de redonner des couleurs à la ville, notamment avec Gap Filler et Pallet Pavilion.
Ainsi le thème des couleurs du monde de La Grande Lessive du 17 octobre s’adaptait bien à Christchurch.
Les participants étaient ravis de mettre leur propre touche de couleurs en plein centre ville !
Des élèves de l’Alliance Française de Christchurch, des étudiants et des passants ont participé au projet (nous avons reçu une trentaine d’œuvres) lors de cette journée. Les clients du Gap Filler étaient très intrigués par le projet. Certains y ont même participé, grâce au matériel que nous avions mis à leur disposition. »

Mélusine Labbaye

Des couleurs flamboyantes à Tampere en Finlande

IMG_1388

 » Ce fut une véritable réussite pour cette première édition en  Finlande !

« J’espère que cette manifestation va devenir une tradition » dit Elina Blomqvist, professeur de français. Je ne sais dire lesquelles des deux sont les plus flamboyantes : les œuvres des élèves ou bien les couleurs de cet automne finlandais « Magnifique, incroyablement beau, somptueux », en regardant les élèves de l’école Aleksanteri, de la filière franco-finlandaise et du collège de Pyyniikki, accrocher leurs œuvres sur des fils tout en piétinant les feuilles d’érables.« Les petits finlandais choisissent des couleurs plus douces que celles des petits français, peut être ne ressentent-ils pas le besoin de se défouler par l’intermédiaire des couleurs, la nature leur en offrant si généreusement ».

Fabienne LANGLADE, Responsable des Études Françaises

 » Un instant de bonheur »

à l’école primaire Luzy-Dufeillant à Beaurepaire en Isère

site-lessive20

 » Des couleurs, des formes, des contours, des mots, des sourires, des cris …. voici l’effet que vous avez produit avec votre Grande Lessive. Merci pour cet instant de bonheur. »

S. Issartel

De la pince à linge comme élément principal de l’exposition

au Lycée Carnot en Guadeloupe

LGLcarnot1

 » Nous formons depuis l’année dernière les élèves de seconde en vue de l’obtention de leur baccalauréat professionnel en Artisanat & Métiers d’Art, option Marchandisage visuel. C’est donc une nouvelle formation dispensée dans l’établissement et nous avons pensé valoriser le travail des élèves grâce à l’opération. La formation vise à valoriser les surfaces de vente et vitrines des commerces et l’un des grands thèmes consistent à « jouer » sur la taille des éléments mis en scène.
En se basant sur le travail des artistes pop : Klaes Oldenburg & Ron Mueck qui jouent sur une représentation à une échelle supérieure nous avons trouvé insolite de mettre en relief « la pince à linge » qui pour nous constitue l’élément fondamental d’exposition. La classe étant séparée en deux groupes: l’un travaillant sur des pinces en carton de 60cm de haut – l’autre sur des portraits en bas-relief réalisés à 4 mains avec du papier crépon sur format 50 x 65cm (désolé d’être hors-format), une belle cohésion nous a permis de tout préparer en quinze jours. Les élèves ont voulus respecter le thème en ne travaillant qu’avec des couleurs chaudes. J’espère que le résultat vous plaira. »

Xavier Nicolas, enseignant en arts appliqués

« Notre couleur, c’est le violet ! »

à l’école maternelle La Joyette à Saint-Varent (79)

DSCN1567

 » Nous avons étendu dans notre école plein de dessins. Nous les avons fait en classe ou au moment de l’accueil avec nos parents car il y avait du matériel installé dans le hall d’entrée de l’école. Notre couleur, c’était le violet, parce que dans les villes on ne voit pas beaucoup cette couleur. On a même découvert qu’il fallait mélanger le bleu et le rouge pour l’obtenir.
En tout cas, notre école a été très animé sur cette journée. Vivement la prochaine lessive ! »

Laure Bessaguet, directrice de l’école

 » Un grand et un petit, c’est mieux pour accrocher  »

à l’école maternelle La Cigale à Nîmes (30)

grande lessive suite 006

« Un grand et un petit pour accrocher, c’est mieux d’avoir de l’aide ! Chaque enfant de l’école élémentaire prenait en charge un enfant de maternelle.«  »Quand le mistral souffle on découvre de nouvelles choses dans les couleurs qui volent. » « Même le jardin de l’école a reçu des couleurs ».

Véronique Deniel-Gazaix

 Partenariat à l’accueil de loisirs périscolaire et extrascolaire

à la Haute-Seille dans le Jura

la grande lessive-1

 » Cette opération a réuni l’école, l’accueil de loisirs périscolaire (matin, midi et soir) et la mairie. C’est un premier partenariat qui en appelle d’autres mais cette manifestation a permis à ces trois entités de se parler et de travailler ensemble sur un  projet (modeste mais réel). Merci pour l’idée qui se sera repris l’an prochain avec on espère une dimension plus grande. »

Ridha Mokdad

Deux couleurs à Boyne à Rivière-sur-Tarn (12)

IMG_6342

 » L’année dernière, nous avions exposé à l’entrée de l’école. Cette année, nous avons tendu un fil au carrefour principal du village sur la route des Gorges du Tarn. Boyne est un très petit village. Les 17 enfants étaient très contents d’accrocher leur production. Nous avons travaillé sur les mélanges de couleur. Chaque enfant a choisi deux couleurs  et a peint des petits restangles. Il a ensuite mélangé les 2 couleurs et a peint un autre rectangle. Sur les deux couleurs initiales, il a ajouté du blanc et a peint deux petits rectangles. Il a encore ajouté du blanc pour peindre les derniers rectangles. Ces rectangles ont été collés comme il le souhaitait sur une feuille A4. Puis il a trié et collé comme il le souhaitait des objets, des matières, des couleurs choisies. Voilà! »

Anne-Dominique Hanf

Troubles de la mémoire, mais pupilles illuminées

à la maison de retraite La Manderie à Ouzouer-des-Champs (45)

 » Les résidents du château de la Manderie ont étendu avec plaisir leur première grande lessive le 17 octobre 2013. Les résidents ont apprécié prendre leur pinceaux, les éponges, la peinture et se livrer à leur créativité autour du thème « que les couleurs du monde ». Le lien social s’est créé, les échanges se sont faits entre eux pendant le déroulement des ateliers.  Beaucoup de rire également.
Le château de la Manderie étant un établissement d’hébergement spécialisé dans l’accueil des personnes ayant une maladie d’Alzheimer ou une démence apparentée, les troubles de mémoire sont au premier plan. Le plus fabuleux était donc de voir ensuite leur sourire, leur étonnement, et leur pupille s’illuminer en revoyant leurs productions étendues avec leur signature faite de leur main et les photos les montrant en train de créer leur « chef d’œuvre » (comme une résidente à nommer sa production en la voyant). Des réflexions, tel que « ce n’est pas moi qui ait pu faire ça », « c’est fabuleux », et ce moment de joie et de revalorisation résume cette activité. »

Florine Legrand

Avec l’école  maternelle Luis-de-Camoëns à Montpellier (34)

une Grande Lessive pour tous !

GrLessive17_10FUJI (18)

 » Nous avons étendu notre lessive avec plusieurs partenaires : La Maison pour Tous Albert-Dubout, la Médiathèque Paul-Langevin et l’école élémentaire Freud. Deux lieux d’exposition : la Médiathèque, en extérieur, et les écoles. Un atelier le jour même à la Maison pour Tous. Les visiteurs se sont baladés entre les deux lieux. » Éric Nespoulet

Du collège Le-Bernica à Saint-Gilles-les-Hauts à la Réunion.

IMG_2515

 » C’est le vendredi 25 octobre que les élèves ont installé durant toute la matinée leurs productions au collège dans l’espace vert donnant sur la rue extérieure. L’apparition des couleurs a attiré les premiers spectateurs agissant même comme un ralentisseur sur les personnes véhiculées. Le vent à su donner un peu d’animation à cet étendage tandis que la pluie, elle s’est invité en fin de matinée pour vernir l’installation finale. C’est environ 700 élèves qui ont participé à cet événement  y compris les élèves de l’unité d’intégration Claire Joie. Les trois classes de maternelle qui devait accrocher dans l’après midi n’ont pu se rendre sur place en raison des conditions météos mais ils auront la chance de venir lundi car l’installation est prolongé durant le week-end.
Les différents thèmes traités par les élèves.
« Il y a des couleurs qui évoquent des pays … »
Sous ce prétexte les élèves de 6° ont organisé sur l’espace de leur feuille les couleurs de deux pays à l’origine du peuplement de L’île de la Réunion (Afrique, Chine, France, Comores, Inde, Madagascar). La rencontre de ces diverses couleurs devait engendrer l’obtention de nouvelles couleurs.
La séquence permettait d’aborder la symbolique des couleurs, le mélange et leur organisation spatiale.
« Il y a des couleurs qui évoquent des pays … »
Sous ce prétexte, les élèves de 5° devaient dans un premier temps rendre visible et lisible le moment d’avant et celui d’après la rencontre des couleurs des deux pays choisis. Le travail devait aller au delà d’un simple exercice de mélange pour revêtir une dimension artistique. Lors de la verbalisation finale, ce temps de création a permis de constater le pouvoir expressif des couleurs.
Gros plan sur les couleurs du collège.
En travaillant à l’extérieur de la salle d’arts plastiques, les élèves de 4° ont  observé  et choisis une couleur de leur environnement (fleurs de lilas, bougainvilliers, feuilles, table, pierre naturelle ou artificielle, …). À travers une première étape , l’élève devait rechercher la teinte la plus proche de la réalité. À partir de la nuance obtenue, l’élève reproduisait sa couleur sur la totalité de la feuille produisant ainsi un monochrome. À travers cette proposition, il s’agissait d’aborder les notions de ressemblance dans le prélèvement de la  couleur réelle et de l’écart du monochrome engendré par  l’ agrandissement.
Que les couleurs de mon quartier.
Les élèves de 3eme se sont interrogés sur les éléments qui constituaient leur quartier respectif(flore, architecture, habitant, sensation, température…). Ils ont proposé une réponse picturale basée sur la perception de leur quartier à travers une représentation non figurative. À travers cette production, les élèves ont transposé leur environnement vers des propositions qui rappelaient la démarche des premières peintures abstraites.

 

De l’école élémentaire de Merry-la-Vallée dans l’Yonne

Capture d’écran 2013-11-11 à 21.30.17

Julie :  » J’ai bien aimé l’expo et j’ai surtout aimé le tracteur qui s’est arrêté au moment où il est parti et une autre voiture qui s’est arrêtée pour regarder. »

Cassandra :  » J’ai pensé que c’était très bien sauf que quand j’ai vu que cela commençait à s’envoler, j’ai trouvé ça dommage à part vers l’arrêt de bus où cela est resté. »

Emma : « Je trouve que c’était bien parce qu’on a été un peu dehors ; ce n’est pas tout le temps que l’on fait une exposition éphémère. »

Edma :  » J’ai trouvé que c’était trés bien parce qu’il y avait les CM2 et on était tous ensemble et quand ça s’est enlevé, je n’ai pas treès bien aimé. Au début ,je touchais le portrait de quelqu’un et il tournait, c’était amusant. »

Cyriel :  » C’était bien, de les accrocher et de montrer ce que l’on a fait surtout aux gens qui ne savent pas trop.. C’était rigolo de les mettre puisqu’il y avait plein de vent. »

Propos recueillis par C. Petit

Jeux de couleurs et échanges intergénérationnels

à la Maison des Jeunes et de la Culture de Novel à Annecy

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Notre Grande Lessive, vécue sur quatre mercredis précédant le grand étendage du 17 octobre, a suscité des sourires et a éveillé les esprits des habitants d’Annecy. Un magnifique jeu de couleurs et un échange intergénérationnel – le tout arrosé des rayons de soleil automnal. Installée sur la place Louis-Armand, notre Grande Lessive s’adressait à tout passant souhaitant s’exprimer en couleurs.

Cette création collective a réuni des plus petits (3 ans) aux plus grands (92 ans). C’était une belle occasion de rencontres et d’échanges, le quartier s’était réveillé et mis des habits en couleurs. Le soir venu, nous avons éclairé nos œuvres artistiques avec des bougies, cette musique multicolore a adouci les mœurs. Un beau moment de partage, de curiosité et d’ouverture sur le monde !« .

Mélina Mortas

De l’école Jules Verne, EVRY, 91

SONY DSC

Dans notre école, les 11 classes ont participé au projet de La grande lessive, ce qui représente 261 élèves.

Jeudi matin, nous avons « étendu notre lessive » tous ensemble pendant la récréation. Tous les élèves étaient présents, beaucoup d’entre eux nous ont aidé pour ne pas que les productions traînent par terre. L’ambiance était euphorique. Pour les élèves, c’était la fête : ils avaient envie de chanter et danser !

C’était magnifique ! Les enseignants de l’école.

Du Secours Catholique, à Aix en Provence et à Septèmes

3

Le 17 octobre, qui était aussi la journée mondiale du refus de la misère, notre groupe d’alphabétisation Donne moi la CLE, qui se réunit dans la cité de la Gavotte Peyret à Septèmes, a participé à La Grande Lessive® à l’appel du bailleur social de la cité.

La délégation d’Aix s’est aussi inscrite, pour participer et s’associer avec le groupe Donne moi la CLE et les autres participants dans la région, en France et dans le monde. Sur le thème qui était fixé « Que les couleurs du monde ! » des enfants de l’accompagnement scolaire d’Aix ont contribué, ainsi que des bénévoles, salariés, volontaires civiques, visiteurs de l’équipe d’Aix, soit en préparant une réalisation à accrocher, soit en s’arrêtant pour se renseigner et questionner sur cette initiative.

C’était une première participation, modeste, mais qui a porté ses fruits. Sur Aix : une cinquantaine de réalisations, une touche de gaieté et de couleur le temps d’une journée, des échanges entre services et acteurs du Secours Catholique ainsi qu’avec des visiteurs de passage. Sur Septèmes : des liens créés ou renforcés entre le groupe Donne moi la CLE et les écoles voisines ainsi qu’avec les habitants de la cité. Et au final, une belle envie de retenter l’expérience en mars prochain.

Sandrine, animatrice de réseaux de solidarité

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

(à suivre…)