La lessive en mots 28 mars 2019

Il n’est pas toujours aisé de poser des mots avant, pendant ou après une Grande Lessive. Cette rubrique a néanmoins l’ambition de nous proposer de le faire.

C’est ainsi une forme d’apprentissage qui complète celui entrepris grâce aux témoignages photographiques et aux vidéos qui ne sont pas si simples à élaborer ! Les démarches artistiques sont, en effet, étayées par des approches diversifiées : points de vue de l’artiste, des critiques d’art, des historiens, des galeristes, etc. et, bien sûr, des spectateurs que nous sommes ! Ainsi, choisir le moment à décrire, décider des mots à employer et de l’approche la plus appropriée, allier ce qui est ressenti et ce qui est réfléchi, ce qui est personnel et ce qui est commun… demande un peu de temps comme se réaliser avec la spontanéité d’un échange à chaud.

Quelques mots, une phrase ou deux, ou un texte rédigé avec soin et argumenté, une vision personnelle ou un récit collectif, un trait d’humour, de poésie ou un constat, tout ce qui fait sens en regard de La Grande Lessive® peut nous être adressé via le formulaire de contact ou notre adresse Email.

Nous vous en remercions par avance !

***

Explorer la couleur

à l’école spécialisée Édouard-Herriot à Lyon 8e

  La Grande Lessive, en mode prélavage :

« Encore maîtresse ? Mais on n’a pas déjà fait ce truc en octobre ? » Si, si, on a « fait ce truc » en octobre, mais entre temps, maîtresse a pu rencontrer Joëlle Gonthier, et elle a un peu mieux compris les enjeux de ce projet artistique mondial, et tu vas voir, ça va pas être « encore un truc à faire ». En octobre, sur le thème « installation : un fil, des fils, une trame », on s’était un peu emmêlés à tous produire la même chose, sympathique peut-être, mais plus exécutée que vécue. Cette fois-ci, le thème c’est « de la couleur ! ». Alors je questionne mes élèves :  » Qu’est-ce que ça vous évoque ? À quoi cela vous fait penser ? Quand tu entends « de la couleur ! » qu’as-tu envie de faire ? ». Envie de faire ! Les réponses ont été multiples : de la peinture ! des mélanges ! une grande feuille ! de la craie ! On laisse murir la réflexion quelques jours. On s’en reparle, dans l’ascenseur, en récréation.. « T’as pensé à quelque chose toi ? Moi, j’aimerais beaucoup peindre avec les mains ».

 La Grande Lessive, cycle doux :

Et puis un jour, un jeudi, on se remémore les contraintes plastiques (en particulier le format A4 de la feuille) et hop, c’était parti ! On sort tout le matériel d’arts plastiques dont on dispose : peinture, pinceaux, éponges, craies.. On fait un énorme ilot au milieu de la classe, en laissant de la place autour pour que chacun puisse circuler assez librement. Chacun, dans notre dispositif, ce n’est pas chacun de la trentaine d’élèves de la classe, non non. Chacun, c’est chacun des dix élèves de 10-11 ans du dispositif ULIS école TFM, dont certains sont en fauteuils, et c’est chacun des quatre adultes (parfois plus, parfois moins) qui sont là pour aider les élèves, atteints de troubles des fonctions motrices. Maintenant que tout le monde est bien installé, l’exploration peut commencer ! Il a fallu plusieurs feuilles, pour tester : tester le mélange, mais aussi le geste, la répétition… Une explosion de couleurs au milieu de la classe, du parquet à la fenêtre en passant par nos cheveux. Chaque élève est allé explorer « de la couleur ! » sur sa feuille A4. Certains ont fait des traces au doigt, d’autres ont voulu peindre quelque chose de figuratif puis finalement tout recouvrir avec deux couleurs, d’autres ont voulu travailler la couleur presque blanche, travailler au rouleau, s’exprimer avec un pinceau dans chaque main ! C’était beau ! Rien que de faire, c’était beau. Ensuite, on a accroché les œuvres au tableau et on a observé. Pas une pour ressembler à l’autre. Alors on a discuté : « Mais qui a fait celle-ci ? Et là, c’est quoi, c’est toi ? Mais comment t’as fait ? » Les élèves étaient fiers de dire leur production. Fiers aussi de les voir ensuite accrochées, au milieu des autres, sur le parvis devant l’école, le jeudi 28 mars 2019.

La Grande Lessive, séchée, pliée, rangée (?) :

Cette Grande Lessive nous a beaucoup plu. Alors je ne sais pas si c’était lié au thème, ou à notre nombre, ou aux personnes qui nous aident au quotidien.. Sûrement un mélange de tout cela ! Pendant quelques semaines, tous les élèves ont été mus vers un projet artistique commun, dans lequel chacun a eu la place de s’exprimer en lien avec ses envies propres et ses possibilités moteurs personnelles.

Vivement le thème de la prochaine Grande Lessive, que l’on replonge tous dans cette effervescence créatrice !

Voilà, un petit témoignage de notre Grande Lessive. J’ai mis quelques photos/vidéos sur mon compte instagram. N’hésitez pas à me donner votre avis !

Éloïse Jallais

Enseignante coordonnatrice Ulis/École
École spécialisée Édouard-Herriot, Lyon 8e

***

Comment La Grande Lessive est entrée dans ma vie

et ne m’a plus quittée !

   » Ancienne directrice d’école (La Maison des Trois Espaces à Saint-Fons) j’ai beaucoup pratiqué les arts plastiques avec toutes les classes de cette école de la section des plus petits au CM2 et j’ai eu la chance de suivre une formation approfondie avec l’Éducation nationale dans un temps où c’était possible sur une longue période.
  J’ai connu La Grande Lessive lors d’un reportage dans une école de Vaulx-en-Velin alors dirigée par Catherine Guichardaz et je me suis dit que j’avais loupé quelque chose en prenant ma retraite en 2004 !
  Devenue grand-mère, je me suis souvenue de tout ça et à l’entrée de mon petit-fils au CP, j’ai proposé aux professeurs une petite intervention pour préparer « La Lessive » de mars 2017. Serrés dans des classes très chargées, les classes pratiquaient peu les arts plastiques (séance difficile à organiser).

  Avec l’accord de la directrice et l’agrément de l’Éducation Nationale, nous nous sommes lancés. En commençant par organiser une salle dédiée aux arts visuels, mettant en commun matériel et documents, nous avons réalisé cette première belle Lessive qui a emporté l’adhésion de tous au-delà des CP si bien que les maîtres ont demandé à poursuivre la pratique… de deux en 2017, nous fûmes 8 en 2018 et cette année nous sommes 11 classes de la grande section au CE2 !

  D’une Grande lessive à l’autre, les élèves expérimentent et s’expriment au fil des défis que nous leur proposons, l’année se termine par une exposition exhaustive guidée par les enfants, et toutes les classes font une visite annuelle au Musée des Beaux-Arts pour « voir en vrai les œuvres des artistes » et c’est fabuleux d’écouter ce que les élèves ont à dire de ces œuvres !

  L’engouement pour la pratique artistique dans cette école est une réalité, les « Grandes Lessives » sont des temps fortement fédérateurs de notre année artistique et les parents s’impliquent dans des mini-stages ou des ateliers-minute que je leur propose la semaine de l’événement. Pour ce mois de mars, un groupe de parents a pris la décision de mettre en couleur les tristes bancs de ciment sur la place, ils y ont consacré deux samedis matin, finissant leurs restes de peintures.

  Pour moi, La Grande Lessive est un moteur incontournable qui relie les classes, professeurs, élèves, familles. C’est aussi un événement citoyen car nous insistons sur le fait que les fils à linge sont tendus d’une ville à l’autre, d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre afin que les élèves se sentent partie d’un tout agissant et créatif. C’est enfin, un levier de créativité incroyable, source d’idées sans cesse renouvelée et de connaissances sur le monde des arts visuels (contemporain ou non). Longue vie à La Grande Lessive ! ».

                                                                                                Monique Desgouttes-Rouby

***

À la manière d’un jeu de piste !

La Grande Lessive® a eu lieu jeudi 28 mars 2019 à la Cité Scolaire Mermoz, dans le 8ème arrondissement de Lyon.  Les étendages des différentes classes de maternelle, primaire et collège ont pris place dans l’espace qui leur est commun, une petite rue. Pour mettre en valeur cette installation artistique éphémère, les élèves d’une classe de 6ème ont réalisé un jeu de piste pour accompagner la visite des étendages, avec les plus petits et des visiteurs. Ils nous racontent.

Appoline, 5ème :

« J’ai bien aimé participer à La Grande Lessive®. J’ai été choisie pour encadrer l’activité de jeu de piste. C’était bien de pouvoir encadrer d’autres classes, surtout les élèves de l’école primaire et maternelle car ils étaient très gentils et mignons ! »

Gabrielle, 5ème :

« J’étais encadrante pour le jeu de piste. J’ai bien aimé car c’était sympa d’être en dehors du collège, au soleil. C’était très joli de voir toutes les réalisations accrochées, et c’était surtout bien parce que toutes les écoles participaient ! La réalisation que j’ai préférée, était le lézard, et aussi la série d’arbres qui reliait l’école primaire au collège. »

Hannane, 6ème :

« Participer à La Grande Lessive®nous a permis d’apprendre les couleurs primaires en classe d’arts plastiques. J’ai adoré faire le jeu de piste parce que j’ai eu l’impression de retomber en enfance ! J’ai pu revoir ma maîtresse d’école primaire de l’an passé, et c’était sympa de voir les nouveaux élèves de Cours préparatoire. C’était bien de voir des adultes extérieurs au groupe scolaire Mermoz qui ont pris du temps pour nous, nous nous sommes sentis importants. »

Ahmed, 6ème :

« En tant qu’élève de 6éme, j’étais en charge de diriger mon groupe. C’était une belle expérience car j’avais le sentiment d’être utile, ça faisait du bien d’être le plus grand. La plus belle réalisation était le lézard avec plein de couleurs différentes, c’était celle d’une élève de CP. »

Zainab, 6ème :

« C’était super de découvrir le travail des autres classes, il y avait un très bon niveau, c’était très beau ! Ce que j’ai préféré c’était les vases antiques, comme des amphores. J’en ai vu des vraies au musée du Louvre. »

Yamine, 6ème :

« C’était très agréable d’avoir la responsabilité d’élèves plus jeunes que moi. Je suis très fière de notre équipe car elle était très énergique, nous avons tous travaillé ensemble pour réussir ce jeu de piste. »

Sherazad, 6ème :

« J’ai bien aimé encadrer des CE2, CM1, CM2, ça m’a rappelé de bons souvenirs de l’école primaire car j’étais dans cette école l’an dernier. J’ai bien aimé les dessins des élèves de maternelle : c’était des vases antiques. J’ai aussi aimé le lézard, et les fleurs en relief des élèves de moyenne section de maternelle. »

« En tant qu’élèves du collège, nous proposons ci-après quelques pistes pour l’année prochaine afin d’améliorer encore cette manifestation culturelle :

– Nous aimerions qu’il y ait encore plus de réalisations et que certaines soient mieux cachées, pour que le jeu de piste soit un peu plus dur !

– Qu’encore plus de classes participent !

– Que certaines réalisations soient installées dans les locaux du collège, de l’école primaire et de la maternelle, cela permettrait de visiter les écoles tout en cherchant !

– Que toutes les classes participant à La Grande Lessive®se réunissent pour créer une œuvre collaborative géante !

Merci à toutes les personnes ayant pris du temps pour ce projet culturel ! »

Les élèves du Collège Jean-Mermoz et les élèves du club d’arts plastiques Jean-Mermoz

Merci pour ce témoignage et à très bientôt pour une Lessive de plus grande ampleur, peut-être ouverte sur le quartier ? En effet, le principe de La Grande Lessive® est d’associer toutes les générations. Les demandes formulées par les élèves correspondent ainsi parfaitement à l’esprit de cette installation artistique éphémère faite par tous.