Jardins suspendus était l’invitation adressée à tou·te·s pour La Grande Lessive ® du 25 mars 2021. Le projet artistique était d’accrocher sur un même fil, au moyen de pinces à linge, des jardins suspendus au format A4 conçues par une infinité de personnes afin de composer un immense jardin suspendu éphémère. L’expression jardin suspendu s’applique en général à un jardin créé dans un lieu insolite et exceptionnel. En dépit de difficultés, un jardin existe là où il n’est pas commun d’en agencer un. La Grande Lessive ® est un peu pareille : elle s’implante dans des lieux inattendus au beau milieu de la semaine !

« Je sème un grain qui pourra produire un jour une moisson » disait Voltaire (1694-1778) dans le Traité sur la tolérance paru en 1763. Dans Candide, il conseillait en 1759 de « cultiver son jardin », c’est-à-dire le monde. La Grande Lessive ® nous y engage aussi aujourd’hui. Chacune de ses invitations est à lire en cherchant à faire résonner sa voix propre. Aucun jardin ne ressemble à un autre, chacun exhale un parfum différent : goûtons-les ! Chaque invitation est énigmatique et demande de réfléchir seul·e, mais aussi avec d’autres.

En effet, rien ne se réalise de manière spontanée. Le paysagiste Hugues Peuvergne rapproche le soin apporté au jardin à l’éducation quotidienne des enfants. (mettre le lien vers la vidéo). La Grande Lessive ® nécessite une attention comparable. Ainsi, entre le projet artistique annoncé et sa mise en oeuvre, la réalité agit et quelle que soit l’intensité de notre désir, les circonstances, les moyens matériels et les compétences dont nous disposons, transfigurent les réalisations. Sans juger d’une esthétique, du bien ou du mal fait, l’attention doit se concentrer sur le mouvement engagé par plusieurs millions de personnes depuis 2006.

Le diaporama ci-dessous propose un aperçu d’étendages réalisés en mars dernier dans différents pays. En raison des mesures sanitaires, peu d’installations ont eu lieu sur la voie publique, même en empruntant la configuration de jardins avec des allées, un sens de circulation et des points de vue comme nous l’avions suggéré. Nous avions également insisté sur la singularité des réalisations et sur l’intérêt de témoigner de leur étendage au moyen de photographies conçues pour restituer les dimensions artistiques et collectives de cet événement. Comme pour les plantes, il faut du temps et un savoir-faire pour y parvenir.

Pour y contribuer, le site est conçu tel un atelier partagé. Avant d’organiser une « Grande Lessive », nous vous invitons à lire l’invitation, les pistes de travail, les repères, l’abécédaire… Avant de la photographier, nous vous conseillons de lire « les bonnes pratiques » publiées à côté du formulaire de partage. (mettre les liens), car la publication n’est pas automatique suite à un envoi. Elle répond à des impératifs techniques (format paysage, taille de l’image, etc.), artistiques (respect de l’invitation, etc.) et légaux (en particulier au droit à l’image des personnes). De même, La Grande Lessive ® étant une manifestation d’art participatif intergénérationnelle, les vues d’ensemble sont attendues, sans utilisation de panoramique ou photomontage. Enfin, une seule image par lieu est publiée. En agissant ainsi, nous élaborons ensemble La Grande Lessive ® , nous nous formons aussi aux usages du numérique et à la création d’images. Merci pour votre engagement en cette voie !