L’invitation du 21 mars 2024 est :  » Faire des bulles ? ». Une invitation définit ce qui est à faire ensemble à l’occasion d’une Grande Lessive®. Son libellé bref et énigmatique éveille curiosité et réflexion. Chaque invitation questionne des pratiques de tous registres et engage à abandonner les représentations toutes faites. La coopération indispensable à une manifestation d’art participatif impose de ne pas la modifier et d’accepter de cheminer avec d’autres personnes à partir de ce référent commun.

Au terme d’un processus créatif, une réalisation suspendue au fil de La Grande Lessive® développe ainsi une identité propre en laissant deviner une même impulsion. Des réalisations issues d’approches et de médias différents (photographie, image numérique, dessin, peinture, etc.) dialoguent alors au sein d’une installation éphémère. Et, le regard qui s’y intéresse, interroge à son tour l’invitation initiale afin d’ébaucher d’autres possibles.

Invitation pour La Grande Lessive® du 19 octobre 2023
Avec ou sans eau ?

Photo Joëlle Gonthier 2023 copie

« Faire des bulles » est l’invitation adressée à toutes et à tous pour La Grande Lessive® du 21 mars 2024. Une invitation sert de point de départ à une réflexion donnant corps à des réalisations plastiques (dessins, peintures, photographies et autres images numériques, collages, etc.). L’expression « Faire des bulles » ne doit pas être modifiée. Le premier défi de La Grande Lessive® consiste, en effet, à utiliser un même dispositif (fils, pinces à linge et réalisations de format A4) et une même invitation où que ce soit dans le monde. Les étendages rassemblent ainsi des approches singulières conçues à partir d’éléments communs. « Faire des bulles » implique une démarche de création individuelle, puis une installation composée de toutes les réalisations.

Dès qu’une substance s’introduit dans une autre, des bulles se forment. Ces bulles prennent en général l’apparence de sphères minuscules en regard de celle sur laquelle nous vivons. Parmi toutes les bulles, celles de savon sont les plus faciles à réaliser, les plus ludiques et les plus attendues d’une Grande lessive. Elles s’envolent avant d’éclater et symbolisent la fragilité humaine. Leurs couleurs sont changeantes, leur transparence fascinante, les reflets sur leur surface rebondie énigmatiques. Elles peuvent être géantes, rebondissantes, en serpent, en chapelet… Des variations plastiques et esthétiques insoupçonnées dérivent alors d’expériences successives qui enclenchent un processus créatif.

Faire des bulles seul ou à plusieurs transforme l’expérience fugitive en chorégraphie intentionnelle. En conséquence, le deuxième défi réside en la réalisation d’une performance collective au moyen de bulles le jour de La Grande Lessive®. Selon un protocole à inventer par les participants en fonction des lieux, des bulles de savon s’échapperont et disparaitront, tandis que leurs représentations graphiques resteront suspendues aux fils tendus en plein air. Ces réalisations à deux dimensions sur format A4 témoigneront d’approches individuelles de l’expression « Faire des bulles ». Photographies et autres images numériques, peintures, dessins, etc. feront ainsi exister, sur un même fil, la diversité, la légèreté et la transparence des bulles. Ce dialogue entre bulles est le troisième défi.

Enfin, le caractère éphémère des bulles de savon interroge le devenir d’un acte artistique. C’est pourquoi cette performance pourra être filmée et les étendages photographiés afin d’en conserver des traces.