Pistes de travail 17 octobre 2019

I

Qu’est-ce qu’une piste ?

  Une piste permet de passer de l’inaction à l’action, de l’absence de pratique artistique à l’amorce d’une démarche.

  En aucune manière, ce qui est indiqué ici sous cette dénomination n’a vocation à être imposé à d’autres personnes. Les pistes publiées le sont afin de nourrir une réflexion personnelle et si les réalisations conçues pour la prochaine Grande Lessive venaient à se ressembler au sein d’un même collectif, si les références à certain(e)s artistes conduisaient – non pas à découvrir sa propre manière de faire – mais à les imiter plus ou moins maladroitement, nous en serions attristés. En effet, nous visons l’autonomie de chaque participant(e).

  Ces pistes sont réservées à un usage personnel. Elles sont régies par la propriété intellectuelle : toute diffusion sur tout type de support (site, document de stage, etc.) doit faire l’objet d’une convention et d’une rétribution. 

Une méthode ?

  La recherche de pistes de travail débute par le questionnement des mots qui composent l’invitation. À chaque « Grande Lessive  » correspond, en effet, une invitation qu’il y a à explorer afin que les participant(e)s à cette installation artistique agissent en connivence : il ne s’agit pas de dupliquer une solution, mais d’interroger une base commune. Ce sera de la diversité des voies explorées dans le respect de la proposition initiale que naîtra l’intérêt de cette réalisation collective.

Un projet coopératif ?

  Il s’agit de concevoir, un même jour tout autour de la Terre, une installation artistique éphémère au moyen de fils, de pinces et de réalisations de format A4 conçues à partir d’une invitation commune. Le 17 octobre 2019, ce sera : « Paysages du bord de Terre ». Cette installation se réalise à l’extérieur de locaux, sur un espace agencé en fonction de son implantation et du cheminement des participants et des spectateurs. Chaque réalisation individuelle contribue à une réalisation collective issue de la coopération.

II

Que faire ensemble

à partir de « Paysages du bord de Terre » ?

L’instant « T »

Défi à relever : réaliser ensemble un état des lieux de la Terre en temps réel

  En premier lieu, chercher ! Ne pas attendre une réponse immédiate. Après avoir découvert et questionné  » Paysages du bord de Terre », peut-être y-a-t-il à se promener, à déambuler dans sa ville ou en dehors, à se déplacer dans un environnement connu, méconnu ou inédit, à diversifier et à multiplier les approches…

III

Ateliers

  • Atelier express : photographier un lieu qui nous est cher en plan large (paysage) et photographier un site que nous aurions préféré ne jamais avoir vu sur Terre. Choisir la version à exposer (positive ou négative), l’imprimer sur un format A4, puis la suspendre à un fil au moyen de pinces à linge. Regarder les réalisations des uns et des autres, avant de partir en quête de nouvelles images si certaines se ressemblent trop, s’il manque des versions possibles, si un lieu vient à l’esprit…

 

  • Atelier express intergénérationnel : dans un même quartier, inviter à une déambulation afin de photographier des paysages urbains ou non. Le projet est de réaliser un état des lieux. Se donner rendez-vous pour exposer une photographie par personne après l’avoir imprimée sur un format A4. Regarder. Proposer d’ajouter des photographies prises au cours de voyages afin d’intégrer des situations inédites (paysages plus ou moins sauvages, aériens, ruines, etc.). Regarder de nouveau. Choisir ensemble un nouvel emplacement dans le quartier pour réaliser une installation composée de fils, de pinces à linge et de ces réalisations conçues par tous afin de lui donner une dimension plus artistique en construisant un propos : prise en compte de l’implantation in situ (comment les fils vont s’intégrer ou non à un lieu ?), agencement des réalisations les unes par rapport aux autres, effets de contraste, etc. Éventuellement, proposer un atelier afin de concevoir des réalisations nécessaire à l’aboutissement du projet. Organiser une visite et un temps festif.

 

  • Effectuer une promenade et réaliser un dessin, une peinture, un collage, une poésie visuelle… au retour de cette déambulation à partir des souvenirs que vous en avez. Revenir sur place avec un appareil photo, photographier le lieu et exposer l’image imprimée en regard de la première réalisation.

 

  • Choisir un paysage, le regarder et chercher quel élément inattendu pourrait le perturber. Selon le choix, soit introduire un élément réel, soit réaliser un montage numérique afin d’imprimer la photographie ou imprimer la photographie avant de coller une représentation de cet élément. Il est ainsi possible de jouer sur des complémentarités ( » il ne manque plus que ça »), des contrastes (colorés ou non), des incongruités, etc.

 

IV

Ressources

Sites de référence quelle que soit l’invitation :

Articles ou ouvrages traitant du paysage :

Histoire du paysage/des paysages

  1. Des eaux de la montagne au paysage (La naissance du concept de paysage en Chine) par Augustin Berque (École des hautes études en sciences sociales).
  2. La représentation du paysage et du jardin en Chine (Bibliothèque nationale de France)
  3. Parcours la peinture de paysage Musée des Beaux-Arts de Caen
  4. Musée des Beaux-Arts de Bordeaux
  5. Musée des Augustins de Toulouse
  6. L’art du paysage, Kenneth Clark, Imago Mundi, Gérard Monfort éditeur, Brionne, 1988.
  7. L’invention du paysage, Anne Cauquelin, Plon, Paris, 1989.
  8. Le paysage et ses grilles, Colloque de Cerisy, Françoise Chenet, L’Harmattan, Paris, 1996.

Le paysage et ses mots

  1. 101 mots du paysage à l’usage de tous, Ouvrage collectif, Éditions Eyrolles, Paris, 2019.

Géographie et plus encore !

  1. Espace pédagogique du Conservatoire du littoral

Littérature :

  1. Dépaysement. Voyages en France. Jean-Christophe Bailly. Éditions du Seuil, Paris, 2011.

Paysage sonore

  1. Histoire et paysage sonore approches sensorielles du passé (Villa Médicis)
  2. Paysage sonore de la forêt tropicale  (Chercheurs du Museum national d’Histoire naturelle)
  3. Un promeneur écoutant  Le monde comme musique (France Culture)
  4. R. Murray Shafer : Listen

À suivre !